QUE FAIT LE CONGRÈS DU TRAVAIL DU CANADA POUR RÉDUIRE L'ÉCART DE RÉMUNÉRATION ENTRE HOMMES ET FEMMES ?

Le Congrès du travail du Canada et nos syndicats affiliés militent depuis longtemps en faveur d’une législation inclusive, intersectorielle et proactive en matière d’équité salariale, de transparence salariale. Nous préconisons également d’autres mesures législatives et de négociation collective pour lutter contre la discrimination salariale et réduire les écarts salariaux entre les sexes. Le Congrès se réjouit à la perspective de contribuer aux discussions sur les pratiques prometteuses en matière de législation, de négociation collective et de sensibilisation du public.

Notre campagne #DoneWaiting met l’accent sur quatre domaines stratégiques pour éliminer les obstacles systémiques à la justice économique pour les femmes. Il demande au gouvernement fédéral de prendre des mesures concrètes pour mettre fin à la discrimination salariale, régler la crise des garderies, mettre fin au harcèlement sexuel et à la violence et rendre le travail équitable pour les femmes. La campagne attire particulièrement l’attention sur les répercussions des obstacles systémiques sur les femmes aux identités multiples et croisées et renforce le fait que toute solution visant à éliminer ces obstacles doit, pour être efficace, cibler les plus vulnérables.

EN QUOI L'EPIC PEUT-ELLE ÊTRE PERTINENTE POUR LE CONGRÈS DU TRAVAIL DU CANADA ?

L’adhésion à l’EPIC complétera notre plaidoyer national actuel pour s’attaquer à la discrimination salariale et à d’autres obstacles systémiques à la justice économique des femmes. L’adhésion à l’EPIC complète le travail que nous accomplissons à l’échelle internationale, à l’Organisation internationale du travail (OIT) et à la Commission de la condition de la femme de l’ONU (CCF). Nous sommes impatients de contribuer aux discussions sur les pratiques prometteuses en matière de législation, de négociation collective et de sensibilisation du public.