QUE FAIT LE PORTUGAL POUR RÉDUIRE L'ÉCART DE RÉMUNÉRATION ENTRE HOMMES ET FEMMES ?

Le Portugal s’attaque à l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes par le biais d’initiatives législatives et non législatives, telles que des projets, des campagnes, des outils et des rapports, visant à renforcer les connaissances, sensibiliser et faciliter les changements nécessaires.

Parmi les principales initiatives législatives en matière d’égalité salariale qui ont été approuvées au Portugal, il convient de souligner la loi n° 60/2018, du 21 août, Elle établit de nouvelles dimensions dans le cadre de la politique de transparence salariale. La loi contient quatre types de mécanismes qui appliquent le principe de l’égalité de rémunération pour un travail égal et de valeur égale. Tout d’abord, la disponibilité annuelle d’informations statistiques sur les écarts salariaux, par entreprise (bilan) et par secteur d’activité (baromètre). Deuxièmement, les entreprises ont l’obligation d’assurer une politique de rémunération transparente fondée sur des critères objectifs et non discriminatoires. Troisièmement, une fois les différences identifiées, les entreprises doivent soumettre à l’Autorité des conditions de travail (ACT) un plan d’évaluation de ces différences à mettre en œuvre pendant un an. Enfin, tout travailleur peut demander à la Commission pour l’égalité dans le travail et l’emploi d’émettre un avis sur l’existence d’une discrimination salariale fondée sur le sexe.

Baromètre sectoriel des disparités salariales loi n° 60/2018 , du 21 août Baromètre sectoriel des disparités salariales a été récemment mis en place. Le Baromètre est produit par le Cabinet de stratégie et de planification du ministère du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale à partir des informations fournies chaque année par les entreprises. Il comprend des données détaillées sur les disparités salariales par secteur d’activité économique. La première édition du Baromètre inclut des données sectorielles sur l’écart de rémunération ajusté entre les femmes et les hommes, ce qui constitue une source d’information novatrice sur ce sujet. Le Baromètre a pour but d’améliorer les statistiques, de sensibiliser et de promouvoir un vaste débat sur l’égalité salariale dans la société portugaise.

En ce qui concerne les initiatives non législatives, le projet Equality Platform and Standard (ou Plate-forme et norme pour l’égalité), financé par le programme de subventions de l’EEA 2014-2021 pour l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et l’égalité des genres, établira le document de référence portugais pour un système de gestion standard de l’égalité salariale. Il aidera les organisations qui souhaitent mettre en œuvre un processus menant à une égalité salariale entre femmes et hommes.

La Journée nationale de l’égalité salariale est célébrée chaque année pour sensibiliser l’opinion publique afin d’inverser la différence persistante entre le salaire des femmes et celui des hommes, en diffusant des informations sur les inégalités entre les principaux acteurs du marché du travail, les entreprises et les associations patronales des principaux secteurs économiques ainsi que les partenaires sociaux.

Une nouvelle campagne nationale pour l’égalité salariale – Eu mereço igual (“Je mérite la même chose”) a été présentée le 27 juin 2019, dans le but de sensibiliser et de motiver la société à la nécessité de changer de paradigme. Cette campagne met l’accent sur le fait que la conciliation des intérêts des travailleurs et des travailleuses et des employeurs est une priorité claire de la loi sur la promotion de l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes. Elle souligne que l’égalité entre hommes et femmes est un droit et non un privilège.

Cette campagne sera diffusée à la télévision, à la radio, sur les réseaux sociaux et sur des panneaux d’affichage en septembre (dans le cadre de la célébration du 40e anniversaire de la CITE – Commission pour l’égalité dans le travail et l’emploi) et en novembre, à l’occasion de la Journée nationale de l’égalité salariale.

Deux outils web permettant aux entreprises d’analyser leur personnel et leur structure de rémunération et de comprendre si les différences salariales fondées sur le sexe sont ou non fondées sont disponibles au Portugal, sur le site web du CITE. Ces outils – Enquête d’auto-évaluation sur l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes dans les entreprises et Calculateur de l’écart salarial entre les sexes – permettent aux entreprises de s’autoévaluer et de s’autoréguler en la matière et d’adopter volontairement des mesures et pratiques qui peuvent corriger les écarts constatés.

Dans la perspective d’une enquête sur les écarts salariaux dans les différentes activités économiques, le  premier Rapport sur les écarts salariaux par activité économique a été publié en 2013. En 2014, ce rapport a été présenté et discuté au sein du Comité permanent pour le dialogue social, ce qui a conduit à l’élaboration de recommandations proposées par le gouvernement dans le but d’éliminer les différences salariales qui n’ont aucune justification objective.

 

EN QUOI L'EPIC PEUT-ELLE ÊTRE PERTINENTE POUR LE PORTUGAL ?

En tant qu’initiative menée par l’OIT, ONU Femmes et l’OCDE, des organisations qui ont des circonscriptions et des mandats très distincts mais complémentaires qui apportent des avantages de collaboration, l’EPIC sera pertinent pour le Portugal pour :

  • Promouvoir les échanges entre pairs sur les mesures et les politiques les plus efficaces en milieu de travail ou à l’échelle nationale et sur les raisons de leur efficacité ;
  • Identifier et diffuser les bonnes pratiques dans différents secteurs ;
  • Aider à améliorer la collecte et l’analyse des statistiques pertinentes ; et
  • Favoriser l’engagement dans une action concertée au niveau international afin d’accélérer le rythme du changement vers l’égalité de rémunération.