QUE FAIT LA CSI POUR RÉDUIRE L'ÉCART DE RÉMUNÉRATION ENTRE HOMMES ET FEMMES ?

L’écart de rémunération (et du montant des retraites) entre hommes et femmes est au cœur du travail de la CSI et de ses adhérents via son programme Count Us In et de son travail de plaidoyer régional et international (voir par exemple la déclaration syndicale lors de la réunion ministérielle du G7 sur l’innovation et l’emploi).

L’écart de rémunération entre les sexes fait partie intégrante du travail de la CSI sur l’économie des soins et a été l’un des principaux points de discussion lors de l’assemblée d’organisation des femmes de la CSI/conférence mondiale des femmes de 2017.

La CSI prépare actuellement un document d’orientation sur l’écart de rémunération et des pensions de retraite entre hommes et femmes à l’intention des adhérents

EN QUOI L'EPIC PEUT-ELLE ÊTRE PERTINENTE POUR LA CSI ?

L’écart de rémunération persistant entre les hommes et les femmes, tant dans les économies industrialisées que dans les économies en développement, est peut-être l’une des expressions les plus tangibles de la discrimination et des inégalités sur le marché du travail. Lorsque les travailleuses subissent une discrimination fondée sur des caractéristiques personnelles croisées telles que la race, le statut de migrantes et/ou le handicap, l’écart de rémunération entre les sexes est invariablement plus grand. Combler l’écart de rémunération et de pension entre hommes et femmes est d’une importance cruciale pour le moment syndical. C’est une question de justice socio-économique pour des millions de femmes qui travaillent, ainsi que pour leurs familles. C’est une question décence du travail et de justice salariale pour tous les travailleurs. Il a été démontré que la négociation collective a une influence positive sur la réduction de l’écart de rémunération entre hommes et femmes. Néanmoins, les prévisions indiquent qu’au rythme actuel de progression, le fossé salarial ne sera pas comblé avant 2069.

L’objectif ambitieux de la Coalition internationale pour l’égalité salariale de réduire l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes d’ici 2030, grâce à un engagement multipartite, au partage d’informations et de bonnes pratiques, à des engagements ciblés, réalisables et mesurables, est donc extrêmement pertinent pour la CSI et nos priorités clés.