QUE FAIT L’OIE POUR RÉDUIRE L'ÉCART DE RÉMUNÉRATION ENTRE HOMMES ET FEMMES ?

L’OIE, en tant que plus grand réseau du secteur privé dans le monde, avec plus de 150 entreprises et organisations patronales membres, s’engage en faveur des valeurs associées à l’égalité des sexes. L’OIE a mis en œuvre cinq actions concrètes en 2017 :

L’OIE a évalué ses politiques internes en matière de ressources humaines afin de s’assurer que les employés sont rémunérés en fonction de leurs qualifications, de leur expérience, de leurs aptitudes et de leurs compétences et qu’il n’y a pas, entre autres, de discrimination fondée sur le sexe à l’encontre des employés.

L’OIE a renforcé sa culture organisationnelle fondée sur des horaires de travail très flexibles et sur une politique de télétravail consolidée qui favorise fortement l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée pour chacune et chacun.

L’OIE a garanti efficacement l’égalité des chances en ce qui concerne les rôles de direction au sein du groupe des employeurs. À titre d’exemple, quatre des plus importants comités de la Conférence internationale du Travail ont été tenus par des femmes cette année.

L’OIE a accru la sensibilisation des organisations d’employeurs membres de l’OIE au nombre de talents féminins sur le marché du travail au moyen de documents d’orientation et de manifestations (pour plus d’informations, voir https://www.ioe-emp.org/fr/priorites-daction/diversite/).

L’OIE a continué d’enrichir les débats sur l’égalité des sexes et a apporté des idées, des bonnes pratiques et des informations entre ses membres et dans différentes instances internationales.

EN QUOI L'EPIC PEUT-ELLE ÊTRE PERTINENTE POUR L'OIE ?

L’OIE est membre du Comité directeur de la Coalition internationale pour l’égalité salariale et tient à jouer un rôle important dans ses travaux.

Les travaux de la Coalition internationale pour l’égalité salariale renforcent aux travaux de l’OIE en matière d’égalité des sexes et permettent à l’OIE d’exprimer son point de vue sur la question de l’écart de rémunération entre les sexes et de se tenir informé de celui des experts de ce domaine d’étude.

Il est également important pour l’OIE d’informer ses membres et ses partenaires des derniers développements, discussions et pratiques optimales en la matière.

L’OIE travaillera en étroite collaboration avec le Secrétariat sur les échanges de politiques (pour discuter de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas), le travail de plaidoyer, les activités de partage des connaissances et les recherches complémentaires.