QUE FAIT LE CENTRE POUR LE LEADERSHIP MONDIAL DES FEMMES POUR RÉDUIRE L'ÉCART DE RÉMUNÉRATION ENTRE HOMMES ET FEMMES ?

CLMF est l’initiateur et le coordinateur mondial de la campagne 16 jours d’activisme contre la violence sexiste fondée en 1991, qui a été utilisée par plus de 6000 organisations de la société civile dans plus de 185 pays pour sensibiliser à la violence sexiste (VBG). La campagne a actuellement un thème pluriannuel axé sur l’élimination de la violence fondée sur le genre dans le monde du travail, qui comprend le lien explicite entre la discrimination structurelle fondée sur le sexe et la violence fondée sur le genre en tant que cause première des abus et des disparités, y compris l’inégalité salariale et la dévaluation du travail des femmes.

Depuis 2018, la campagne a explicitement élargi son champ d’action pour inclure la discrimination fondée sur le sexe qui est au cœur de l’écart de rémunération entre les sexes. La campagne a élargi le calendrier de ses activités pour inclure une période annuelle ciblée de 16 jours d’activisme du 25 novembre au 10 décembre, et pour étendre sa portée aux 365 jours de l’année, ce qui comprend un appel plus fort à la responsabilité de l’élimination de toutes les formes de discrimination fondée sur le sexe tout au long de l’année. En 2018, le CLMF a lancé une nouvelle plate-forme numérique pour relier les mouvements des droits des femmes et des droits du travail autour des normes de l’OIT, notamment par le biais de ses appels à l’adoption d’une nouvelle convention sur la violence et le harcèlement et à la ratification de la Convention 190 de l’OIT.

Le créneau de CWGL réside dans son utilisation de multiples optiques, à savoir le genre, les droits humains et la politique économique, dans sa recherche et son plaidoyer, qui s’est largement concentré sur les droits économiques et sociaux des femmes tout en établissant des liens avec le travail de soins non rémunéré et la VBG. Cet ensemble de travaux a été élargi ces dernières années pour examiner spécifiquement les liens entre la violence basée sur le genre, la politique macroéconomique, les droits du travail et les droits sexuels et reproductifs. Certaines des publications récentes incluent le Guide de plaidoyer de la campagne mondiale des 16 jours 2019le Guide de plaidoyer de la campagne mondiale des 16 jours 2019le Guide de plaidoyer de la campagne mondiale des 16 jours 2019, Auditing Economic Policy for Human Rights, et d’autres peuvent être trouvés iciiciici.

CLMF adopte une approche intersectionnelle qui implique de s’attaquer aux problèmes de discrimination, y compris l’écart de rémunération entre les sexes, en reconnaissant que toutes les femmes ne sont pas affectées de la même manière. De multiples formes de discrimination, fondées sur des facteurs tels que la race, l’ethnicité et le statut juridique, peuvent exacerber les disparités, y compris l’écart de rémunération entre les sexes, révélant une image plus complexe qui nécessite une gamme de solutions et des interventions nuancées dans une variété de secteurs.

EN QUOI L'EPIC PEUT-ELLE ÊTRE PERTINENTE POUR LE CENTRE POUR LE LEADERSHIP MONDIAL DES FEMMES ?

La mission et les objectifs du CLMF s’alignent sur la vision de l’EPIC d’un monde du travail plus égalitaire et inclusif. Notre objectif consiste à utiliser une approche fondée sur les droits humains et des valeurs féministes pour renforcer et rapprocher les voix vers la justice sociale et l’autodétermination avec une approche intersectionnelle pour transformer la vie des femmes engagées dans le travail rémunéré et non rémunéré dans le monde entier.

La structure multipartite de l’EPIC, qui implique les gouvernements, les employeurs et les travailleurs, est une plate-forme cruciale pour CLMF et ainsi nous permet de nous engager avec un éventail d’acteurs clés, qui pourraient être difficiles d’accès de manière individuelle dans un autre contexte, en vue d’explorer des moyens innovants, de compléter leurs efforts pour progresser concrètement vers la réalisation de l’objectif d’assurer un salaire égal aux femmes et aux hommes partout dans le monde.
Le partenariat avec EPIC nous apportera des informations plus approfondies sur le travail effectué par les principales parties prenantes dans ce domaine, qui peuvent être intégrées dans un programme de plaidoyer féministe plus large qui peut être opéré aux niveaux national et local via nos réseaux.