QUE FAIT LE CANADA POUR RÉDUIRE L'ÉCART DE RÉMUNÉRATION ENTRE HOMMES ET FEMMES ?

Équité salariale

Au Canada, pour chaque dollar gagné par un homme, une femme gagne 88 centimes de dollar, selon le salaire horaire des travailleurs à temps plein.

En 2018, dans le cadre des mesures visant à réduire l’écart salarial entre les sexes, le gouvernement du Canada s’est engagé à présenter une loi proactive sur l’équité salariale, probablement à l’automne 2018. Une loi proactive sur l’équité salariale fera en sorte qu’en moyenne, les femmes et les hommes des secteurs sous réglementation fédérale reçoivent le même salaire pour un travail de valeur égale. Elle couvrira tous les employeurs de compétence fédérale comptant dix employés ou plus, y compris les postes saisonniers, temporaires, à temps partiel et à temps plein. La loi établira des échéanciers clairs que les employeurs devront respecter lorsqu’ils mettront en œuvre et maintiendront l’équité salariale, ainsi qu’une surveillance indépendante du régime législatif.

L’adoption d’une loi proactive sur l’équité salariale dans les milieux de travail sous réglementation fédérale devrait contribuer à réduire la part de l’écart salarial entre les sexes qui est attribuable à la sous-évaluation du travail traditionnellement effectué par les femmes. Selon les estimations préliminaires, cela pourrait réduire l’écart salarial entre les sexes d’environ 2,6 cents dans le secteur privé fédéral (à 90,7 cents par dollar) et d’environ 2,7 cents dans l’administration publique centrale (à 94,1 cents par dollar).

Transparence salariale

Le gouvernement du Canada s’est engagé à verser trois millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2018-2019, pour fournir aux Canadiens plus de renseignements sur les pratiques salariales des employeurs du secteur sous réglementation fédérale. Il s’agirait notamment de convertir les renseignements actuels sur la rémunération, déposés par les employeurs sous réglementation fédérale en vertu de la Loi sur l’équité en matière d’emploi en un contenu en ligne plus convivial, en accordant une attention particulière à rendre plus évidents les écarts salariaux existants.

De plus, le gouvernement versera 1,5 million de dollars en 2018-2019 et 2019-2020 pour organiser un important colloque sur les femmes et le milieu de travail au printemps 2019, qui réunira des leaders des secteurs privé et public pour discuter et partager les pratiques exemplaires. L’objectif du colloque serait d’encourager et de fournir aux employeurs canadiens des outils pour aborder les problèmes auxquels font face les femmes en milieu de travail, des écarts salariaux au harcèlement.

EN QUOI L'EPIC PEUT-ELLE ÊTRE PERTINENTE POUR LE CANADA ?

La Coalition internationale pour l’égalité salariale peut être pertinente pour le Canada de plusieurs façons. Le gouvernement du Canada attend avec impatience de tirer des leçons des pratiques exemplaires en matière de mise en œuvre et de surveillance dans d’autres pays en ce qui concerne les initiatives et les mesures législatives visant à réduire l’écart salarial entre les sexes, notamment l’équité salariale et la transparence salariale. Le Canada partagera également son expertise et ses pratiques en matière d’équité entre les sexes avec d’autres pays. La Coalition internationale pour l’égalité salariale représente également une occasion de réseautage et d’établissement de relations dans des domaines d’intérêt commun. Enfin, le Canada se réjouit à la perspective de progresser et de contribuer à la réalisation de l’Objectif de développement durable n°8, en particulier l’objectif n°8-5, en vue de créer plus rapidement une rémunération égale pour un travail de valeur égale.